Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2008

Panjol Norbu

Paljor Norbu imprimeur tibétain traditionnel a été emmené de chez lui, à Lhassa, par la Police Populaire Armée (PAP) le 31 octobre 2008.
Descendant d’une longue lignée familiale d’imprimeurs et d’éditeurs de textes bouddhistes pour les monastères, Paljor Norbu est internationalement connu.
En plus des textes religieux, la boutique imprime depuis des générations des drapeaux de prières, des reproductions populaires, des livres, des tracts et de la littérature traditionnelle.
Paljor Norbu, 81 ans, est suspecté d’avoir imprimé du « matériel interdit » y compris le drapeau tibétain. Il a été jugé en secret en novembre et condamné à 7 ans de prison.
Bien que les autorités n’aient pas rendu publiques les détails du verdict, la nature des accusations portées contre Paljor Norbu et la durée de la peine, laissent à penser qu’il a été jugé pour « incitation au séparatisme » (article 103 de la Loi Pénale)
Paljor Norbu n’a pas pu bénéficier des droits minimums qui doivent être respectés dans…

Dhondup Wangchen a été libéré

LIBERE le 5 juin 2014


"Leaving Fear Behind" (" Surmonter la peur” : “Jigdrel” en tibétain), est un film tourné en secret au Tibet entre novembre et mars 2008 par un Tibétain amateur, Dhondup Wangchen,(顿珠旺钦(音) paysan, et son ami moine, Golog Jigme (aussi appelé Jigme Gyatso).
Ce film de 25 minutes a été projeté à des journalistes étrangers, à Pékin, le 6 août 2008, peu de temps avant l’ouverture des Jeux.
Avec une petite caméra, en moto à travers le Tibet, ils ont réalisé 35 heures d’interviews afin de faire entendre la voix des Tibétains lors des Jeux Olympiques. La presque totalité des personnes interviewées, tout comme Dhondup Wangchen lui-même, a accepté, en toute connaissance de cause, de figurer dans le film à visage découvert.
Ils parlent tous d’oppression et de discrimination, de la détérioration et de la marginalisation de la langue et de la culture tibétaines, de la destruction du mode de vie des nomades tibétains à cause des politiques de sédentarisation for…

Adruk Lopoe

Adruk Lopoe (ch. Lubo), est né en 1962 dans le village de Yonru Kharshul, township de Ponkar, Comté de Lithang, Préfecture autonome du Tibet (TAP) de Kardze, Province du Sichuan.
Très tôt, il est entré au monastère de Lithang. Devenu maître de chant (Tib: Omzey) du monastère et maître de discipline (Tib : Geykoe) au Monastère de Yonru Rabgyeling dans le Comté de Lithang.
Faire partie de l’administration d’un monastère est aujourd’hui une position difficile dans le cadre de campagnes politiques répressives.
En 1997-1998, au plus fort de la campagne d’« Education patriotique » intitulée « Aimer la religion, aimer le pays » menée par les autorités chinoises dans les couvents et monastère du Tibet, Adruk Lopoe avait alors été nommé Représentant Directeur du Comité d’Organisation Démocratique (DMC) du Monastère de Lithang. Cependant, Adruk Lopoe a renoncé à ce poste, comprenant parfaitement sa ramification spirituelle et politique contraire à ses vœux, puisqu’il aurait du dénoncer son c…